English Accéder à Mon Espace client

Montréal, 20 septembre 2012

Communiqué de presse

La région de Sherbrooke devient une communauté électriqueLe Circuit électrique fait son entrée à Sherbrooke

Les partenaires fondateurs du Circuit électrique – Les Rôtisseries St-Hubert, RONA, METRO, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et Hydro-Québec – sont heureux de souligner l'annonce faite hier de la signature d’une entente avec la Ville de Sherbrooke ainsi qu'avec plusieurs autres partenaires, formant ainsi une nouvelle communauté électrique. En plus de l’entente signée avec la Ville de Sherbrooke, des ententes ont été conclues avec l’Université de Sherbrooke, le Cégep de Sherbrooke, le Centre de santé et de services sociaux-Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et l’Université Bishop’s.

Alors que les premières bornes de recharge publiques ont été mises en opération hier, près d’une quinzaine de bornes seront progressivement installées sur le territoire de Sherbrooke, afin d’inciter les automobilistes à faire le choix des véhicules électriques. Les premières bornes mises à la disposition du public sont celles du marché de la Gare, du stationnement de La Grenouillère au centre-ville, du plateau Sylvie-Daigle et du Centre récréatif de Rock Forest. Leur coût d'utilisation est de 2,50 $ la recharge, peu importe la durée de celle-ci.

L’implantation de bornes de recharge et l’achat de véhicules électriques par l’ensemble des partenaires sherbrookois feront en sorte de réduire les émissions de gaz à effet de serres (GES) dans la région. En effet, le dernier bilan sur les GES générés sur le territoire de la ville de Sherbrooke montre qu’environ 90 % des GES sont émis par les véhicules de transport. « La Ville de Sherbrooke est fière de se joindre au Circuit électrique. Nous possédons déjà quelques véhicules électriques et nul doute que nous poursuivrons dans cette direction », a déclaré Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke.

« Nous nous réjouissons de l'arrivée de la Ville de Sherbrooke et de plusieurs autres organisations sherbrookoises comme membres du Circuit électrique, a pour sa part indiqué Pierre-Luc Desgagné, directeur principal – Planification stratégique à Hydro-Québec, au nom des partenaires fondateurs du Circuit électrique. Le développement d'une telle communauté électrique confirme l’expansion de notre réseau dans plusieurs régions du Québec. »

De son côté, le Cégep de Sherbrooke adhère au Circuit électrique en indiquant que la démarche était déjà prévue dans la Politique de développement durable de l’institution adoptée en 2006 et qui lui a valu récemment la certification carboneutre de l’organisme CSA. « Il faut oser mettre en place les conditions pour initier le changement », a déclaré M. Jean Lussier, directeur des Services de l’équipement. Avec l’installation d’une borne électrique, le Cégep de Sherbrooke favorisera la promotion et l’adoption de modes de transport durable.

Le CSSS-IUGS trouve important de participer à cet effort collectif et d’ainsi jouer pleinement son rôle de citoyen corporatif responsable. « Nous sommes toujours à l’affût de nouveaux moyens pour promouvoir et faciliter le transport durable auprès de nos 2 735 employés et de l’ensemble de la communauté du CSSS-IUGS. Après avoir mis en place des mesures alternatives comme l’utilisation de navettes ou des moyens de transport en commun, nous souhaitons que cette mesure représente un nouvel incitatif pour réévaluer nos modes de transport », explique Carol Fillion, directeur général du CSSS-IUGS.

Pour le CHUS, l'implantation de bornes électriques constitue une nouvelle mesure qui vient diversifier et bonifier son Programme de transport durable instauré en 2006. Selon Mme Carole Larose, directrice adjointe des Services techniques, « l'évolution constante de ce programme témoigne de la volonté du CHUS de jouer un rôle actif dans la protection de l'environnement. Chaque geste devient significatif lorsqu'une communauté se l'approprie. Notre collaboration vise à favoriser cette appropriation. »

Pour l’Université de Sherbrooke, la participation au Circuit électrique contribue « à maintenir l’Université à la fine pointe de l’innovation dans le domaine de la mobilité durable, conformément aux orientations en développement durable du Plan stratégique Réussir 2010-2015, et s’inscrit de manière complémentaire aux stratégies de développement de la recherche dans le domaine de l’électrification des transports », a déclaré le professeur Gérard Lachiver, doyen de la Faculté de génie.

« La CSRS est heureuse de faire partie de cette nouvelle communauté électrique, puisque notre organisation souscrit aux principes de développement durable. Nous collaborerons au déploiement d’un minimum d’une borne de recharge de 240 volts pour les véhicules électriques. Elle sera installée en bordure d’un espace de stationnement d’une école secondaire d’ici la prochaine année », soutient le président de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, Gilles Normand.

« L’Université Bishop’s appuie le projet du Circuit électrique et est fière de participer à une table de partenaires qui prisent le développement durable » a dit Michel Caron, directeur des Terrains et bâtiments de l’Université Bishop’s.

 

Le Circuit électrique

Le Circuit électrique représente une étape majeure dans le déploiement de l’infrastructure de recharge nécessaire pour soutenir l’arrivée des véhicules électriques rechargeables au Québec et s’inscrit bien dans la foulée du Plan d’action 2011-2020 concernant les véhicules électriques du gouvernement du Québec.

Près de 80 bornes à 240 volts du Circuit électrique sont maintenant en service dans les stationnements de l’AMT et de plusieurs quincailleries RONA, épiceries Métro et rôtisseries St-Hubert des régions métropolitaines de Québec et de Montréal et en périphérie de ces régions. Le réseau comptera plus de 150 bornes sur le territoire québécois d’ici la fin de l’année 2012. Par la suite, le rythme de déploiement de bornes à 240 volts et de bornes assurant une recharge encore plus rapide à 400 volts sera modulé en fonction du nombre de véhicules électriques sur les routes du Québec.

La majeure partie des besoins de recharge des propriétaires de véhicules électriques est comblée à la maison ou au travail. L’infrastructure publique de recharge permet à ces automobilistes de rouler l’esprit tranquille en leur offrant la possibilité de se ravitailler, si nécessaire, sur leur route. Les utilisateurs du Circuit électrique bénéficient d’un service d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 exploité et géré par CAA-Québec ainsi que d’un service de localisation de bornes. Bien entendu, le site Web du Circuit électrique, www.lecircuitelectrique.com, est mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles bornes sont mises en service ou déployées.

Haut de page

Nous Joindre

Question concernant la facturation, la gestion de votre compte, la consommation d'électricité, etc.

Pour nous joindre

Question concernant la facturation, la gestion de votre compte, la consommation d'électricité, l'efficacité énergétique, etc.

Pour nous joindre

Signalement d'une panne ou d'un bris d'équipement sur le réseau d'Hydro-Québec.

24 h sur 24
1 800 790-2424

Que faire en cas de panne ?

Travaux à l'extérieur, plantation, élagage et abattage d'arbre à proximité d'une ligne. Installation d'une piscine ou d'un spa

Pour nous joindre

Tous les sujets

Pour nous joindre